La RDC s'est vue confronter au défi de la mondialisation du système d'enseignement supérieur et universitaire en privilégiant le système LMD. Dans sa feuille de route 2015-2016, elle a prévu de se doter d'un cadre normatif du système LMD avec effet sur les curricula. Grâce au Projet d'Education pour la Qualité et la Pertinence des Enseignements aux niveaux Secondaire et Universitaire (PEQPESU), le pays se lance dans la réforme de ses programmes d'enseignement en priorisant les filières scientifique et technologique.  Pour les établissements de formation initiale des enseignants du secondaire général, cette réforme concerne la modernisation des programmes de Physique, Biologie, Chimie, Informatique et Mathématiques.

Les nouveaux programmes professionnalisant au format LMD des ISPT concernent les disciplines suivantes : Agriculture, Industries extractives, Bâtiments et Travaux Publics ainsi que les secteurs connexes (mécanique générale, mécanique auto, électricité, électrotechnique, électronique, informatique industrielle). 


Le contrat de performance signé, dans le cadre du Projet PEQPESU, entre le Ministère de l'Enseignement Supérieur et Universitaire et 11 établissements d'enseignement supérieur tourne autour de 5 objectifs dont le premier concerne la modernisation des programmes d'études. Quelques facultés d'agronomie cibles du projet PEQPESU (Faculté d'agronomie de l'Université de Kinshasa et Faculté d'agronomie de l'Université du Kwango)  ont décidé de se lancer, à partir de ce mois de juillet 2019 dans un processus d'élaboration des nouveaux curricula au format Licence Master Doctorat. Une feuille de route a été convenue à cet effet entre l'Equipe de Gestion du Projet et les autorités académiques impliquées dans ce processus. Ces nouveaux programmes, de portée nationale, vont nécessiter la collaboration de tous les acteurs pédagogiques du domaine d'agriculture dans les établissements cibles et non cibles du projet. Cet espace va servir d'espace d'archivage de toute la production curriculaire qui va en résulter.

Le contrat de performance établit les pratiques de bonne gouvernance dans les Institutions d'Enseignement Supérieur (IES) cibles du PEQPESU. Il détermine les obligations et droits des parties signataires et fixe les règles d'évaluation de sa mise en œuvre. 

Il s'applique aux IES suivantes : (i) Faculté des Sciences Pharmaceutiques, (ii) Faculté Polytechnique,(iii) Faculté des Sciences et Faculté des Sciences Agronomiques de l'université de Kinshasa; (iv) Institut Supérieur des Techniques Appliquées, (v) Institut National de Bâtiment et Travaux Publics, (vii) Faculté de Médecine Vétérinaire et (viii) Ecole Supérieure des Ingénieurs Industriels de l'Université de Lubumbashi ; (viii)Faculté des Sciences de l'Université de Kisangani et Institut Facultaire de Yangambi.

Cette page donne des informations sur les deux principales thématiques en lien avec la réforme de l'Enseignement Supérieur et Universitaire en RDC à savoir: le cadre normatif du système Licence-Maîtrise-Doctorat et l'Agence Nationale d'Assurance-Qualité. Ces thématiques sont transversales et bénéfiques à tout le système d'Enseignement Supérieur et Universitaire congolais.

Cette thématique regroupe tous les dossiers relatifs à la passation des marchés dans le cadre du projet PEQPESU.

Comme tout projet, le PEQPESU a développé un système de suivi-évaluation de toutes les activités à réaliser dans les IES sous mandat CDP et dans les Instituts Supérieurs Pédagogiques et Instituts Supérieurs Pédagogiques Techniques retenus.

Sur cette page figurent les réalisations du projet PEQPESU dans les 11 Institutions d'enseignement supérieur à contrat de performance et les 8 établissements d'enseignement supérieur hors contrat de performance.

Ce thème gère l'archivage des correspondances administratives du volet ESU du PEQPESU.